Julie Abbou --- Tenir sa langue

Publié en septembre 2022 Tenir sa langue | Éditions Les Pérégrines, est conseillé par le CIRA dans sa lettre de janvier 2023, en ces termes :

Le féminisme s’intéresse depuis longtemps à la question de la langue. Le langage est en effet l’un des lieux majeurs de notre catégorisation du monde. Il s’agit donc de contester la mainmise du masculin sur l’humanité. Julie Abbou est chercheuse en sciences du langage. Elle souhaite une « pratique politique de la grammaire » ayant pour but plutôt l’émancipation que l’inclusion, critiquant ainsi la mode de l’écriture dite « inclusive ». L’autrice propose de « produire de l’illisible » et « de choisir le tumulte et le désordre, la culture sauvage du discours plutôt que la conservation ».

image

Je crois que ces termes apartiennent au CIRA et ne représentent pas la position de Julie Abbou.
Sur le site de la maison d’édition on peut lire:

C’est dans cette urgence politique et sémantique à exister en tant que sujet que des féministes se sont mises à « bousculer la grammaire ». Loin des arguments hygiénistes ou corsetés sur la langue se déploie une politique du sens, qui invite à la prolifération des discours. Une politique du sens qui incite à s’installer en langue et à tenir.

2 Likes