Présence Solidaire (publication)

This is a placeholder for the final publication.

Act in Process

Following our Summer writing retreat, we gathered a number of friends to proceed with writing, editing, and publishing an invitation for resistance networks to enter a dialogue where current practices let to inform alternatives into sharing their own.

Preview

An ongoing screen version…

Reply to this topic to feed forth…

Author Action List

  • Review own text
  • @jean-baptiste définir antispéciste et postspéciste
1 Like

Petite question

serait-il possible d’envoyer une impression papier de Prendre soin et de « Présence SolidairePænser Ensemble : le Collectif et le Soin Radical », à Sylvia Fredriksson, une chercheuse et militante et une amie proche (son site web). Elle codirige aussi la Maison d’édition(s) - Fabrique de récits collectifs avec la Myne, avec un axe sur le soin également.

Je pense que c’est possible. Il doit rester quelques exemplaires de Prendre Soin à Bruxelles. Dès que nous aurons Présence Solidaire on se fera une liste de distribution.

1 Like

Depuis que @natacha est revenue nous avons pas mal discuté du bouquin. Je pensais ajouter les dernières nouvelles de @XavCC sur BioMonstration - #2 by XavCC et nous envisagions également une post-face qui renvoie sur le fait que, selon les mots de @natacha, « ils sont en train d’imposer le numérique ». Il est vrai que la conjonction du contrôle social par le pass sanitaire, le confinement, etc. d’une part, et d’autre part le déploiement sans conteste de la 5G, l’imposition du télétravail et d’autres phénomènes qui sont avancés dans un contexte d’impossibilité de débat contradictoire fomentent un modèle social dont l’intensité du changement rappelle d’autres époques où la technique et le capital se liguaient avec violence contre les usages sociaux (introduction des métiers à tisser, des usines, du travail à la chaîne, etc.).

Les mots Natacha me font penser à « Technologies of Hope » , une sorte de mise en galerie des miroirs des promesses tendues pour rendre visible les fils de ces impositions obligatoires enrobées d’« espoir » qui sont autant d’enfermement et de contrôle, un peu un « soft power » violent déguisé en bonbon.

« Quelles nouvelles questions devons-nous poser aux technologies qui prétendent scanner et contrôler l’air que nous respirons à la recherche de virus, relier le mouvement mondial des maladies au mouvement mondial des personnes, ou détecter et suivre un hôte potentiel du virus dans une foule ? »

  • Il n’y a pas, actuellement, de budget chez The Glassroom pour le traduire en français.
  • J’ai des difficultés à en faire une exégèse , notamment car travailler seul dessus ne me motive pas.